Le site du Tennis : Interview de Roger Federer et Rafael Nadal sur le dopage et le cas Troicki

Interview de Roger Federer et Rafael Nadal sur le dopage et le cas Troicki



ATP, Interview, Masters Cup Barclays World Tour Finals Londres, novak djokovic, Rafael Nadal, Roger Federer

Contrairement a Djokovic qui prend violemment la defense de son pote Troicki dans son cas de dopage, ou plutot de manquement au regles pour avoir eviter un controle sanguin au dernier tournoi de Monaco, Federer et Nadal pensent que le circuit ATP n’est pas assez controle. En effet, Federer a declare en marge du tournoi de Paris Bercy: « Moi je pense surtout qu’on n’est pas assez contrôlés, a estimé le Suisse en marge du Masters. On ne m’a contrôlé ni à Bâle ni à Paris. J’ai l’impression que je l’étais davantage dans le passé. En 2003 ou 2004 ça devait être 25 fois par an. Ça a nettement diminué. » Interrogé sur le cas de Viktor Troicki, suspendu 12 mois pour avoir manqué un contrôle antidopage, Federer a sur ce sujet estimé que « la sanction était légitime. » Il ajoute « Globalement je fais confiance au système. Je pense qu’ils sont tous très professionnels » ainsi que « je suis désolé, si on vous réclame un échantillon, il faut le fournir, peu importe à quel point vous vous sentez mal ». « Refaire le test le lendemain ne veut plus rien dire à mes yeux car qui sait ce qui a pu se passer entre-temps. On est obligés d’être très vigilants à ce sujet », a repete Federer. Rafael Nadal a lui aussi donné son avis sur la suspension de Troicki : « Nous avons des règles, que cela nous plaise ou non et c’est comme ça. Je suis vraiment désolé pour Viktor car je crois à 100% en ce qu’il dit. Probablement que le docteur a fait une énorme erreur mais Troicki savait qu’il devait passer ce test. »
Interview de Roger Federer et Rafael nadal sur le dopage et le cas Troicki
Rappel du cas Troicki: Troicki a refuse un prélèvement urinaire et a repousse au lendemain un prélèvement sanguin parce que, selon lui (dans sa defense), il ne se sentait pas bien. Il a ajoute qu’il n’aurait pas été averti par le représentant de l’agence antidopage des conséquences graves de cette action. Même si le TAS a réduit mardi de 18 mois à un an sa suspension, Troicki continue à crier à l’injusticeavec le soutien complet de son pote Djokovic qui critique vivement le systeme en bloc et indique ne « plus avoir confiance dans le système ».




Laissez un commentaire ci-dessous sur Interview de Roger Federer et Rafael Nadal sur le dopage et le cas Troicki


(required)

(required)